Le CEN Lorraine a fait procéder à une opération de restauration écologique sur l'étang du Bischwald du 13 au 25 août 2014 profitant d'un assec partiel involontaire et d'une faible pluviométrie estivale. Pour se faire, plusieurs hectares de hauts-fonds ont été créés dans la cornée située sur le ban communal de Bérig Vintrange.  Pour les élaborer, de la matière a été tirée d'avancées de terre exondées situées dans l'étang.

Cette opération, programmée au DOCOB validé en COPIL Natura 2000 en 2011 et au plan de gestion 2012-2018 du site protégé validé en comité de suivi  en 2013, consiste à favoriser le développement des roselières, en particulier à Phragmite commun. Cette opération est destinée à l'avifaune aquatique nicheuse (oiseaux d'étang et de roselière) : Héron pourpré, Busard des roseaux, grèbes... Les travaux ont été subventionnés par l'Agence de l'eau Rhin-Meuse, la Région Lorraine, le Conseil Général de Moselle et la Communauté de Communes du Centre Mosellan (opération "CMH4" du DOCOB du site Natura "Plaine et étang du Bischwald" et opération "GH3" du plan de gestion 2012-2018 du site protégé "prairies et étang du Bischwald").

À présent, il reste à attendre la remise en eau naturelle de l'étang. Elle tarde en raison des faibles précipitations printanières et estivales. Ainsi, malgré des planches fermées au moine depuis mars, l'étang a atteint cet été une cote record de -1,62m sur le niveau normal. Néanmoins, entre le 19 et le 28 août, l'étang a repris 4 cm soit près de 20 000m3.

Copie de DSC_0426